Vous êtes ici :
Accueil Tutoriel Autres Savoir bien rechercher sur les moteurs de recherche (Google, yahoo, ...)

Savoir bien rechercher sur les moteurs de recherche (Google, yahoo, ...)

Parfois quand vous faites des recherches sur les moteurs de recherche en particulier Google vous tomberez sur les réponses qui ne sont pas satisfait.

Utiliser un moteur de recherche, c'est bien, apprendre à s'en servir, c'est parfois une question de survie si vous ne voulez pas être submergé par un flot de réponses ou vous égarer dans des voies sans issue. Alors que faire pour atteindre rapidement votre cible ? Dans ce tutoriel je vous donnerai ici quelques précautions élémentaires à observer pour gagner du temps qui marchent avec Google et tous les autres moteurs.

Utiliser les bons mots clés

Vous vous  êtes certainement rendu compte : l'une des plus dures "épreuves", lorsque vous recherchez une information sur le Web, consiste à trouver les bons mots clés, ceux qui vont caractériser au mieux votre recherche. La tâche n'est pas si compliquée : il suffit pour être efficace de se plier à une certaine stratégie.

  1. Prendre son temps

Pour la plupart des internautes comme vous et moi en quête d'une information en particulier, le premier réflexe consiste à lancer un outil de recherche (moteur ou annuaire) et à taper les quelques mots qui viennent immédiatement à l'esprit. C'est une erreur. Avant toute considération syntaxique, la précipitation constitue le premier écueil à éviter. Les moteurs de recherche, pour puissants qu'ils sont, n'ont pas la capacité de synthèse et d''analyse d'un cerveau humain. Il nous incombe donc de leur pré-mâcher le travail en nous livrant à une petite gymnastique mentale du choix des mots clés.
Essayez-donc de ne pas vous précipiter sur votre clavier. Prenez le temps qu'il faut, cinq ou dix minutes si nécessaire, avant de vous lancer dans un surf effréné. Réfléchissez bien à ce que vous recherchez, posez-vous les questions essentielles sur les objectifs à atteindre, bref, remuez-vous les méninges, Google ne le fera pas pour vous. Cela peut paraître évident, mais ces quelques minutes de réflexion prises au début de votre quête vous feront gagner beaucoup de temps par la suite.

  1. Discerner les trois grandes familles de mots

Essayez de bien définir les mots clés que vous allez utiliser. N'hésitez pas à les noter sur une feuille (oui, de papier, vous vous souvenez..?). Globalement, les mots clés peuvent être classés en trois grandes familles :

Mots clés "primaires" ou "larges".
Ils définissent, de façon globale, le champ d'investigation. Exemple : informatique, agro-alimentaire, finance, commerce, santé, cinéma, loisirs, voyages, tourisme, littérature, histoire, sciences, éducation, etc.

Mots clés "secondaires" ou "profonds".
Au sein du domaine global décrit précédemment, ils définissent la requête elle-même.
Exemple : programmation, jus d'orange, marché, bourse, Chicago (recherche : le cours du jus d'orange à la bourse de Chicago), marignan, 1515, François 1er, Léon X (pour des renseignements sur la bataille de Marignan), Montréal, Québec, Canada, hôtels, hébergement (pour trouver où dormir à Montréal), etc.
Mots clés "interdits".
Il s'agit de mots qui peuvent vous induire en erreur lors de vos recherches et donc à exclure, Exemple : vous recherchez des informations sur le marché de la pomme aux Etats-Unis. Mot clé primaire : food. Mots clés secondaires : apple, study, market. Mot clé interdit : computer. Car les ordinateurs de la marque Apple ne vous intéressent pas, en tout cas pas dans cette recherche. Autre exemple : la même recherche dans le monde francophone. Mot clé primaire : agro-alimentaire. Mots clés secondaires : pomme, marché, étude, France (par exemple). Mot clé interdit : Adam. Car la pomme d'Adam ne fait pas non plus l'objet de vos investigations.

Une fois notés au moins quatre mots clés (mais n'hésitez pas à en inscrire une bonne dizaine sur votre bout de papier), vous voilà mûr pour consulter votre outil de recherche habituel. Les requêtes efficaces devraient maintenant être plus faciles et plus rapides à identifier.

  1. Anti-sèche

Votre recherche n'aboutit toujours pas ? Pas de panique, les spécialistes du site web d'abondance.com vous ont concocté un générateur de mots qui devrait vous aider à élaborer vos requêtes. Pour l'utiliser, vous n'avez qu'à saisir un ou plusieurs termes, et à piocher parmi les équivalents que suggère le générateur après quelques secondes.

Jouer avec du signe "+" pour forcer la recherche d'un mot

Quel que soit l'objet de votre recherche, on peut affirmer que plusieurs mots clé valent mieux qu'un. C'est vrai dans l'absolu, mais encore faut-il respecter la syntaxe adéquate lorsque l'on multiplie les pistes d'investigation.

  1. L'erreur habituelle

Pour lancer une recherche sur plusieurs mots, le réflexe commun consiste à les saisir à la file, en les séparant d'un simple espace comme on le ferait en langage naturel.
exemple : pour chercher des sites relatifs à l'Olympique de Marseille (le club de foot phocéen), on a tendance à saisir "football marseille".
C'est ce qu'il ne faut surtout pas faire. En effet, pour l'immense majorité des outils de recherche, le caractère "espace" équivaut non pas à un "ET" mais à un "OU". Ainsi la requête de notre exemple sera interprété de cette façon :
"Je demande les pages qui contiennent le terme football ou les pages qui contiennent le terme marseille ou celles qui contiennent les deux" !
En somme, en commettant cette petite erreur, on élargit involontairement la recherche au lieu de l'affiner.

  1. Ce qu'il faut faire

Il sufft de faire précéder les mots recherchés du signe "+" pour les lier par un ET. Ainsi dans notre exemple, pour s'assurer de la présence conjointe des mots marseille et football dans les réponses proposés par google ou autres moteurs de recherche, il faudra rédiger la requête comme suit :
exemple : "+football +marseille".
La demande porte alors uniquement sur les pages qui contiennent les deux mots en excluant toutes celles qui ne comporte que l'un des deux.

  1. La syntaxe

Cette syntaxe sera comprise de la plupart des moteurs de recherche actuels y compris google, mais il importe de respecter trois points :

  •  le signe + doit être "collé" au mot qui le suit, sans espace entre les deux.
  • Un espace doit tout de même séparer les deux mots.
  • Chaque mot exigé doit être accompagné d'un "+".

exemple : si l'on écrit "football +marseille", le mot marseille sera obligatoirement présent dans les réponses, mais pas le terme football puisqu'aucun signe "+" ne lui est associé.

Exclure des mots inutiles à l'aide du signe "-"

De même qu'il est possible d'imposer la recherche d'un mot en lui ajoutant le signe mathématique "+", on peut demander aux moteurs de recherche  d'éliminer systématiquement toutes les réponses qui comportent un ou plusieurs termes. Pour ce faire, on aura recours au signe "-" (moins), autrement dit on fera précéder le mot d'un simple tiret.

Exemple : vous êtes médecin et vous recherchez des articles sur le cancer.
L'horoscope des gens nés sous le signe du cancer ne vous intéresse pas, or sur le Web les pages traitant d'astrologie sont au moins aussi nombreuses que les documents médicaux... Il faut donc restreindre le champ de la requête, comme suit :
"cancer -horoscope"

Précisons que ce signe "-" doit impérativement être collé au mot à exclure. La plupart des moteurs de recherche actuels sauront ainsi l'interpréter comme l'opérateur logique SAUF. Littéralement, l'ordre ainsi exprimé signifie à google : "recherche les pages ou les sites contenant le mot "cancer" et ne contenant pas le mot "horoscope"".

  1. Requêtes complexes

Les syntaxes peuvent bien entendu être mixées avec les guillemets (voir expression exacte) et l'opérateur ET (le signe "+"), notre requête précédente pouvant tout à fait s'énoncer sous la forme
+cancer +santé -horoscope +"rhume des fois" -horoscope

  1. Exercices

Voici deux petits exercices pour vérifier vos acquis. Quelle est la différence entre ces deux requêtes :

cancer -horoscope
+cancer -horoscope


Réponse : il n'y a aucune différence. Dans les deux cas, "cancer" est le terme expressément recherché tandis que le mot clé "horoscope" est interdit. Dans cet exemple, le signe "+" est du reste inutile.
Le même exercice, un poil plus relevé :

cancer sein -horoscope
+cancer +sein -horoscope


Réponse : il y a cette fois une différence. Les mots "cancer" et "sein" sont liés dans le premier cas par un OU (on recherchera alors "cancer" OU "sein" OU les deux), dans le deuxième cas par un ET (seule la présence simultanée des deux termes sera détectée).

La manipulation de ces opérateurs logiques a quelque chose de très scolaire qui vous rappellera sans doute l'école primaire, la preuve est que la syntaxe des moteurs de recherche est un jeu d'enfant. Quoi qu'il en soit, plus vous utiliserez d'opérateurs comme ET (+) ou SAUF (-) et moins les moteurs de recherche vous retourneront des réponses hors de propos.

Recourir aux guillemets pour chercher une expression exacte

Lors d'une recherche sur le Web, il arrive souvent que l'on ait à mener ses investigations sur une expression comprenant plusieurs mots séparés par un espace. Par exemple : New York, Euro 2000, Festival d'Avignon, etc. Pour retrouver une expression exacte, il suffit de la saisir entre guillemets. Dès lors votre moteur de recherche habituel ne vous retournera que les occurences rigoureusement identiques de cette suite de mot. En d'autres termes, les requêtes "New York", "Euro 2000" ou "Festival d'Avignon", sont interprétés comme l'ordre de rechercher " les pages ou les sites qui contiennent les mots demandés, tels que présentés, l'un à côté de l'autre et dans cet ordre".

  1. Explications

La saisie de New York (les deux mots séparés par un espace) recherchera soit le mot New seulement, soit le mot York seulement, soit les deux termes dans la base de données appropriée (annuaire ou moteur).
La saisie de +New +York induira la recherche simultanée des deux mots, mais l'un pouvant se trouver au début du document et l'autre à la fin. Donc, la présence des deux mots est nécessaire (opérateur ET), mais pas obligatoirement l'un à côté de l'autre.
Par contre, la saisie de "New York" entre guillemets provoquera une recherche avec les deux mots demandés, mais cette fois obligatoirement l'un à côté de l'autre. Il s'agit donc de la syntaxe la plus restrictive des trois.

  1. Précautions

Les guillemets sont fortement recommandés pour rechercher de façon plus fine une expression, mais la demande effectuée auprès du moteur devient alors très stricte et sans dérivés possibles. Il ne faut donc pas en abuser, la moindre petite faute de frappe, et le moteur rentrerait bredouille.
Par exemple, la saisie de "festival d'Avignon" ne trouvera pas l'expression "festival à Avignon". Et "coupe du monde" ne trouvera pas "coupes du monde", avec un pluriel sur le premier mot.

La question des caractères accentués

La question n'a aucune importance pour les anglophones dont la langue ne comporte pas d'accent, mais pour nous autres qui parlons français (avec une cédille...) elle est cruciale. Alors, faut-il oui ou non saisir les mots clés avec des lettres accentuées ?

  • Chaque moteur de recherche gère les caractères spéciaux (accents, cédille...) à sa façon, nous vous renvoyons à la documentation de votre outil de recherche fétiche pour connaître son comportement aide pour déterminer , mais on peut dégager trois cas de figure :
  • soit ils ne tiennent pas compte de l'accentuation : la saisie du mot "bébé" est équivalente à celle de "bebe" ou "bebé"
  • soit, ils trouvent toutes les occurrences si le mot demandé est non accentuée. Exemple : "bébé" trouve "bebe", "bébé" ou "bebé". Mais, dès qu'une lettre accentuée est présente dans le terme de la requête, c'est ce terme-là, et pas un autre, qui sera trouvé : "bébé" trouve alors "bébé" mais plus "bebe" ou "bebé".
  • soit, c'est toujours la graphie exacte qui est recherchée : "bebe" trouve "bebe" et rien d'autre, "bébé" trouve "bébé" et rien d'autre, etc.

NB : La situation est donc assez complexe et totalement dépendante des outils utilisés. Aussi, si vous êtes sûr de l'orthographe exacte du mot recherché, tapez-le en lettres accentuées. Au pire, vous éliminerez les pages qui le contiennent avec une faute d'orthographe.
En revanche, si vous avez un doute sur la façon dont s'écrit le mot à rechercher, saisissez le plutôt sans accents. Si vous tomberez sur un moteur de la troisième catégorie évoquée (recherche de la graphie exacte), vous vous en apercevrez immédiatement puisqu'il ne vous retournera aucun résultat. Il sera alors temps d'ouvrir un dictionnaire...

La troncature ou la recherche sur une partie d'un mot

La troncature... Le mot dérive du verbe tronquer dont le sens vous sera sans doute plus évident. Dans le cadre d'une recherche sur le Web cela signifie simplement qu'on lance des investigations non pas sur un mot clé, mais sur une partie seulement de ce mot. En utilisant la troncature d'un terme, on désignera plutôt tout ce qui commence par cette même racine, cependant il peut également s'agir de tous les mots qui finissent par cette troncature.

Lancer sa recherche sur une partie d'un mot peut s'avérer bien utile en cas de doute sur l'orthographe ou pour étendre la recherche à une famille sémantique. Tous les moteurs n'offrent pas cette possibilité (Google s'y refuse par exemple), certains la supportent si l'on remplace la partie manquante du mot par un astérisque  (la petie étoile, le signe multiplier, bref, un *), d'autres enfin y procédent automatiquement.
Sur Yahoo! par exemple, la saisie du terme "capi" trouvera les mots "capital", "capitale", "capitaine", etc. En somme, tout ce qui commence par "capi". Yahoo! considère donc systématiquement que l'on a effectué une troncature à droite. Chaque requête lancée sur ce moteur signifie en fait "cherche tous les termes qui commencent par ce mot".
 Google a un comportement tout à fait différent. Si vous saisissez le mot "capi", Google ne cherchera que les occurrences de ce mot et elles seules.
Dernier cas, Altavista supporte la commande *. Si vous cherchez l'expression "capi", le site ne vous retournera rien d'autres que les occurences de ces quatre lettres. Cependant vous pourrez effectuer une troncature à droite, en saisissant l'expression " capi*".
La plupart des outils de recherche réagissent ainsi : soit ils effectuent la troncature automatiquement, soit il faut la leur indiquer à l'aide de l'astérisque. En revanche, il n'existe quasiment aucun outil qui accepte, de façon automatique, ni même à l'aide d'un opérateur, la troncature à gauche ("tout ce qui finit par").

La question peut paraître anecdotique, mais il est utile de se renseigner sous peine de passer à côté de réponses pertinentes. Exemple : sur Altavista, si vous recherchez des informations sur votre toutou préféré et que vous tapez "chien", vous passez à côté des orthographes suivantes : "chiens", "chienne", "chiennes", etc. Alors qu'avec la saisie de "chien*", vous les auriez tout prises en compte.

Pour savoir comment l'outil de recherche que vous utilisez réagit à la troncature, consultez la rubrique "syntaxe" du descriptif de votre moteur de recherche sur abondance.com

Restreindre la recherche au titre des documents

Les réponses obtenues en tapant un ou plusieurs mots-clés dans un moteur de recherche comportent de plus en plus de "bruit", c'est-à-dire des pages ne traitant pas ou peu du thème demandé. L'explication de ce phénomène est simple : le nombre de pages recensées par les moteurs est devenu gigantesque : 2 milliards de documents pour Google, 625 pour Fast, 550 millions pour Altavista, etc. Même un filtre sur les pages écrites en français n'est plus suffisant. Résultat : l'internaute y perd son latin, tant la masse d'information disponible en ligne est devenue colossale.

Il existe heureusement une solution simple pour éviter ce désagrément : elle consiste à interroger les moteurs sur certains champs de pages uniquement. Reprenons les bases pour mieux comprendre : un moteur effectue ses recherches à l'intérieur du texte de toutes les pages de son index. Mieux : ses investigations portent sur le code des documents indexés, et notamment sur leur titre, qui apparaît dans le haut de la fenêtre du navigateur. Ce titre est l'indication sur laquelle est positionné le lien hypertexte dans les résultats du moteur.
Comme le titre doit logiquement décrire de la façon la plus précise possible le contenu de la page, effectuer une recherche uniquement sur ce champ permettrait d'affiner la recherche. On pourrait ainsi prendre uniquement en compte les pages qui parlent globalement du thème traité, plutôt que celles qui contiennent le mot quelque part dans le document, sans que le contenu global de la page soit nécessairement pertinent par rapport à la demande.
Il est effectivement possible (voyez comme les choses sont bien faites...), sur la plupart des moteurs, d'effectuer une recherche de mots-clés uniquement sur ce champ, et non dans le contenu textuel de la page.
La syntaxe d'interrogation pour ce type de filtre sur le titre des pages est très souvent identique, quel que soit le moteur. Si l'on recherche, par exemple, des informations sur la voiture "Renault Velsatis", on pourra saisir sur Altavista, Voila, Hotbot.com , la requête suivante :

title:"renault velsatis" (sans espace)
autre possibilité : +title:fiat +title:multipla
ou encore, le mot clé étant suffisament restrictif :
title:multipla

Inutile d'essayer cette commande sur Lycos , Fast et Google, ces moteurs proposent en effet cette fontionnalité dans leurs options de recherche avancée.
Bien sûr, cette technique ne doit pas vous dispenser de réfléchir de façon approfondie aux mots clés que vous allez saisir. Taper la requête "title:microsoft" sur un moteur ramènera toujours beaucoup de "bruit". C'est normal, vous n'avez pas, dans ce cas, assez bien caractérisé votre demande...

Utiliser les archives des forums de discussion

Vous vous posez une question ? Mais êtes-vous sûr que quelqu'un ne se l'est pas déjà posée avant vous, il y a quelques semaines ou quelques mois, dans les forums de discussion de l'Internet, avec une réponse pertinente à la clé ? Pour en avoir le cœur net, allez donc faire un tour dans les archives des ces espaces communautaires, elles regorgent d'informations pertinentes...

Connaissez-vous les forums Usenet ? Il s'agit d'espaces communautaires, regroupés par thèmes et permettant à de nombreuses communautés virtuelles d'échanger la quantité d'informations sous la forme de discussions en temps différé entre internautes. Toutes les contributions des personnes ayant "posté" un message (appelé, du coup et le plus souvent, un "post") dans un forum sont sauvegardées et certains sites web permettent d'effectuer des recherches par mot clé dans les discussions antérieures.
Le pionnier dans ce domaine s'appelait Dejanews, avant d'être renommé en Deja.com, puis d'être racheté par Google. Une connaissance... Ainsi pour fouiller dans les archives des forums de discussion vous n'aurez aucune autre adresse à retenir que celle de votre moteur de recherche habituel Google.fr. Le service, à nouveau rebaptisé Google Groups abrite à ce jour plus de 700 millions de messages.

  1. Exemple d'utilisation

 Question : "J'ai reçu un fichier qui se termine par l'extension ".tar" et je n'arrive pas à le lire. Comment faire ?"
 La requête : rendez-vous sur Google comme vous le feriez d'habitude, cliquez sur l'onglet "Groupes" et vous devriez aboutir à cette page. Dans le champ de saisie, tapez l'expression "fichier tar" et pressez le bouton.

Les résultat : Des discussions comprenant, dans leur contenu, les mots demandés (ils sont surlignés lorsque le "post" est affiché entièrement). Effectivement, de nombreuses personnes ont déjà posé cette question par le passé dans les forums Usenet et la réponse adéquate est disponible et identifiée en quelques secondes. L'expression "Afficher l'arborescence " permet d'accéder à l'ensemble de la la discussion (dont est extrait le "post").

  1. L'interface avancée

Comme sur le web, Google propose une version "avancée" de sa recherche dans les archives des forums de discussion. Cet interface vous permettra d'effectuer des requêtes plus complexes, comportant des opérateurs logiques ET, OU, SAUF.

Encore plus intéressant, elle permet aussi de restreindre la recherche à certains forums (la saisie de "fr*" dans le champ "Rechercher uniquement dans le groupe suivant" permet de rechercher uniquement dans les forums francophones) ou sur certains auteurs (en indiquant leur adresse e-mail dans le champ "Limiter la recherche aux messages dont l'auteur est"). Son avantage le plus important est la recherche linguistique : vous pouvez demander uniquement les messages en langue française. Pas négligeable... Notez au passage qu'en cliquant sur l'un des liens proposés sur la page d'accueil du site, par exemple sur fr. vous restreindrez la recherche à certains groupes, en l'occurence aux groupes de discussion francophones.
On a tendance a dire que, quelle que soit la question que vous vous posez (ou presque...), quelqu'un l'est déjà posée avant vous. Et il y a de fortes chances que la réponse se trouve dans les archives des forums. Une bonne raison, donc, pour aller explorer ces espaces communautaires. Vous pourriez bien être surpris des résultats...

Cherchez dans les Faqs

Vous êtes certainement souvent à la recherche d'un document qui tente de faire le point sur un domaine donné, quel qu'il soit. Vous vous posez peut-être beaucoup de questions sur un thème précis, sans réussir à identifier un document qui en synthétiserait les réponses adéquates. Mais savez-vous qu'ils existent pourtant sur le Web ? Cela s'appelle des FAQ, pour "Frequently Asked Questions" en anglais. Cet acronyme a été francisé par nos cousins québécois en Foire Aux Questions ou Forum Aux Questions.

La plupart du temps, ces FAQs ont été écrites par des experts qui ont le devoir de répondre aux mêmes questions plusieurs fois par jour se sont décidés à les traiter une fois pour toute dans une synthése, la plus complète et la plus claire possible. Ces documents sont extrêmement utiles pour entamer une quête d'informations sur un sujet donné. Quel que soit votre domaine d'intérêt ou le problème informatique que vous rencontrez, vous pouvez être sûr qu'il existe une FAQ qui le décrit, quelque part sur le réseau...

  1. Restreindre sa recherche aux FAQs

S'il existe des tentatives de sites regroupant ces documents (faqs.org Yahoo!, thefaqts.com, ou encore dans un domaine bien spécifique, gamefaqs.com) dans le monde anglophone, on attend toujours un annuaire exhaustif en français. Pour effectuer vos recherches, vous devrez donc "biaiser" en passant par les moteurs de recherche "classiques".
Il suffit pour limiter la recherche aux FAQs d'ajouter le mot clé "FAQ" à sa requête. Bien sûr, on prendra soin d'ajouter le fameux signe "+" devant chaque mot demandé pour s'assurer de sa présence dans les réponses.
 Exemple : vous êtes passionné par la musique au format MP3 et vous voudriez en savoir plus ?

Tapez : +mp3 +FAQ

 Autre exemple : vous désirez en savoir plus sur les métamoteurs de recherche ?

Saisissez : +métamoteurs +FAQ

L'outil de recherche (Google, Yahoo!, Voila...) vous proposera alors toutes les pages qui contiennent les deux mots. Il y a fort à parier que vous devriez trouver votre bonheur dans les résultats proposés. Encore mieux. En utilisant la fonction NEAR d'Altavista, vous restreindrez la recherche aux pages qui contiennent les mots demandés proches l'un de l'autre (distants de 10 mots au plus), donc quasiment à coup sûr des documents intéressants, jugez plutôt les réponses obtenues aux requêtes :

  1. mp3 NEAR FAQ métamoteurs NEAR FAQ

Vous en saurez ainsi plus en quelques minutes grâce aux FAQs du réseau. Comme je vous ai dit, il existe des milliers de ces documents disponibles gratuitement sur la Toile. N'hésitez pas à les consulter. Ils représentent beaucoup de temps gagné et de nombreuses connaissances acquises en quelques minutes.

Cherchez dans l'actualité récente

Peut-être utilisez-vous sans vraiment de succès les moteurs de recherche "traditionnels" pour identifier des articles de presse récents sur le Web. Mais ceux-ci ne sont pas réellement "taillés" pour ce type de requête. De nombreux outils, dont certains originaux et récents, permettent d'effectuer ce type d'investigation. Petite revue d'effectif...

Pour rechercher une information fraîche (d'autres parlent d'info "chaude", c'est-à-dire, dans l'actualité de la semaine, il est clair que les moteurs de recherche "classiques" ne conviennent pas. Leurs index (leurs bases de données de millions de documents) sont mis à jour, dans le meilleur des cas, tous les mois, lorsque ce n'est pas beaucoup plus long. Un peu "limité" si l'on désire avoir accès à des données très récentes.

En revanche, de nombreux sites permettent d'explorer les dépêches des agences de presse, AFP, Reuters et AP. Ils proposent soit un classement thématique, soit une recherche par mots clés dans ces dépêches (la plupart du temps, les archives sur une semaine, voire quinze jours, sont gardées en mémoire pour ces requêtes). Citons les sites de Voila, Yahoo! Actualités (un modèle du genre), Tiscali Actu et autres TF1. Mais il en existe énormément... De nombreuses sources d'information se spécialisent aujourd'hui dans des domaines plus pointus, plus précis, pour explorer des niches de marché encore inexploitées.
Et puis, bien sûr, n'oublions pas les sites des organismes de presse comme Libération (l'un des plus anciens), Le Monde, les Dernières Nouvelles d'Alsace et autres La Tribune et Les Echos. Equilibre économique oblige, notez que bon nombre de sites facturent désormais la consultation de leurs archives, mais pas l'accès aux articles récents qui nous intéressent en l'occurence.

  1. Métamoteurs et personnalisation

D'autres sites prennent en compte plusieurs sources d'information à la fois. Net2one, par exemple délivre des revues de presse centrés sur des mots clés ("alertes") fixés par l'utilisateur. Dès qu'un article contient le terme demandé, il est inséré dans la revue de presse délivrée quotidiennement par mail. Diablement efficace.Des sites comme Kooha ou e-revue sont également très intéressants. Ils interrogent de nombreux sites d'information, et surtout leurs archives disponibles en ligne. En une seule "passe", vous avez à votre disposition, une multitude d'articles de presse, issus de nombreuses sources d'information ayant trait à votre demande. Ceci dit, ils restent très orientés "informatique et Internet".
Google, décidément présent sur tous les terrains, propose depuis peu un service de synthèse de l'information particulièrement complet et efficace. Le moteur passe quotidiennement en revue les sites web de plus 4000 médias du monde entier. A côté des gros titres, Google indique la source de l'information et l'heure de sa publication. De la belle ouvrage qui souffre d'un seul petit défaut : Google News n'est pour l'heure disponible qu'en anglais.

  1. Moreover, la référence anglophone

Aux Etats-Unis, c'est le site Moreover qui a le vent en poupe. Il propose une interface claire, rapide et efficace pour mener à bien vos investigations (il faut s'enregistrer gratuitement).Vous pouvez également, comme le propose d'ailleurs Net2one pour le monde francophone, inclure gratuitement les titres des dépêches proposées dans votre site Web. Altavista a, également, signé dernièrement un contrat pour inclure ce type d'infos, sur ses pages de résultats en fonction des mots clés demandés. Un "must" incontournable...

Bref, avec toutes le sources d'information à votre disposition (et je n'ai, ici, proposé qu'un faible pourcentage des outils disponibles dans ce domaine), vous ne pourrez pas dire que vous n'êtes pas informé sur vos thèmes d'intérêt favoris. Si des outils peuvent rechercher, traiter et synthétiser l'information à votre place, pourquoi s'en priver ?

crédit :  http://www.linternaute.com/

Voilà le tutoriel est terminé les commentaires sont là pour tout problème ou suggestion. merci




Tony NGUEREZA 04 Oct 2015, 13h10

Aucun commentaire n'a encore été ajouté soyez le premier a ajouté un commentaire

Vous n'êtes pas connecter veuillez vous connecter ou créer gratuitement un compte pour poster des commentaires

Vous êtes ici :
Accueil Tutoriel Autres Savoir bien rechercher sur les moteurs de recherche (Google, yahoo, ...)